La MJC fera escale aux vœux du Maire


mjc voeux gazay

Vous le savez sans doute, la municipalité Gazay a fait son coming out lors du dernier conseil municipal de décembre : la MJC elle la tuera. Sous le prétexte fallacieux de rendre le lieu à tous les Aubagnais et en condamnant la prétendue mauvaise gestion de la structure, alors que Gazay et ses sbires continuent à l'asphyxier, les conseillers municipaux de droite ont donc décidé de porter l'estocade.

C'est sûr que lorsque le premier adjoint se permet de dire que ce n'est pas là que se trouvent ses électeurs, on comprend bien que la mise à mort est politique. Point. Alors quand le cowboy Amy nous sert du "...la ville met fin à l'utilisation exclusive de l'Espace Saint-Michel par la MJC...", il ne fait que porter crédit à son patron Rousset : les gauchos verschwinden !

Mais le condamné bouge encore

Vendredi 13 janvier à 18h30, Gérard Gazay, maire d’Aubagne et fossoyeur de la MJC (entre autres), présente ses vœux à la population à l’Espace des Libertés.

Le Comité de soutien à la MJC/L’Escale sera présent dès 18h00, pour accueillir les Aubagnais et les Aubagnaises.

Si vous ne voulez pas voir disparaître cette association, venez ! Pour vous faire reconnaître, les organisateurs vous demandent de porter épinglé sur vous un panneau (une feuille A4 par exemple) avec un slogan. Ils proposent même quelques idées suite à la tribune parue dans l’AJJ (voir ici) : 

  • Je ne suis pas à la CGT et je soutiens la MJC
  • Je suis Aubagnais et je soutiens la MJC
  • Je suis apolitique et je soutiens la MJC
  • Je suis Citoyen et je soutiens la MJC
  • Je vais à la Messe et je soutiens la MJC
  • ...

Mais que cela ne bride pas votre imagination. "Trouvez un slogan (original, amusant, combattif..) et envoyez-le nous !" vous demandent les organisateurs. Et d'ajouter "Rendez-vous, le plus nombreux possible, vendredi 13 janvier à 18h00 à l’Espace des libertés !"

Nous y serons.

Benoit Jancet

Articles récents

  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière dans l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même,irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de son neveu Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • Des vœux mais pas pour tous les Aubagnais +

    Qui l'eût cru ? de mémoire d'Aubagnais jamais une telle atteinte à la liberté n'avait existé. Mais Gazay l'a fait : fermer la porte de l'Espace des Libertés aux Aubagnais venus lui dire qu'ils n'étaient pas d'accord avec lui. Lire la suite
  • Que veut-on nous cacher ? +

    Depuis Edmond Garcin, la ville d'Aubagne a toujours mis à disposition de toutes les Aubagnaises et de tous les Aubagnais les comptes rendus intégraux des débats aux réunions du conseil municipal. Ce n'est plus le cas depuis mars 2016. Lire la suite
  • Le Borsalino ! +

    Le Borsalino ! Le Borsalino est un chapeau de luxe en feutre, signe des plus grands mafieux aux histoires sombres ayant fait les beaux jours de la prohibition durant les années 30. Il a donné son nom à un film réunissant deux stars du cinéma français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Tiré du Lire la suite
  • 1