L'élu à la culture d'Aubagne passe aux aveux


gazay mortouvif 

La rédaction vient de recevoir une "Lettre ouverte à tous les démocrates aubagnais", sous la signature de Jean-Jacques Maly, président de la MJC d'Aubagne. Mèfi! s'est toujours montré solidaire de la MJC. Et à l'heure où celle-ci est plus que jamais dans le collimateur des élus de droite aubagnais, il va de soi que notre soutien ne faiblira pas. Aussi avons-nous souhaité publier in extenso la lettre du citoyen Jean-Jacques Maly qui dénonce avec force l'amalgame nauséabond d'un des groupes qui forment la majorité de droite (extrême ?) et qui a pour nom "Société civile : au Cœur d'Aubagne". Et qui est derrière ça ? L'adjoint à l'a-culture qui fait la promotion des santons de sa maman dans le théâtre municipal ! Mais on se moque de qui dans cette ville ?

L'élu à la culture d'Aubagne passe aux aveux

Sans doute égaré entre ses discours contradictoires, l'adjoint à la culture et ses amis du groupe politique "Société civile (sic) : Au Coeur d'Aubagne" se lâchent dans leur tribune du dernier magazine mensuel de la ville d'Aubagne.

Sans doute émule du très démocrate Pierre Gattaz pour qui les syndicalistes de la CGT "se comportent comme des voyous", voilà notre très démocrate élu local à la culture qui se réjouit que "La ville mette fin à l'utilisation exclusive de l'Espace Saint-Michel (re-sic) par la MJC, structure présidée aujourd'hui par l'ancien responsable syndical de la CGT de la Ville d'Aubagne."

Qu'on bannisse cet homme, qu'il soit déchu de sa nationalité, qu'il soit gazay… pardon : gazé !

Voilà donc un homme démocratiquement élu par ses pairs à la présidence de la MJC qui se voit reprocher son passé syndical ?

L'adjoint tombe donc le masque et, comme son sinistre prédécesseur, sort son revolver quand on lui parle (Maison de la) Culture.

La bêtise abyssale de tels propos - discriminants et donc punissables par la loi - pourraient faire sourire s'ils n'étaient dangereux dans la vision qu'a l'adjoint de la vie démocratique, dont le syndicalisme fait partie, inscrit qu'il est dans la Constitution de la République.

Au-delà de son président, ce sont tous les administrateurs de la MJC qui sont visés, à la botte sans doute d'on ne sait quel complot marxiste. Et au-delà des administrateurs, ce sont tous les adhérents et les pratiquants de la MJC, naïfs égarés qui ne voient pas la pieuvre rouge qui s'apprête à les engloutir...

Bon, éliminé le traître président, où nous mène l'adjoint dans sa dérive fascisante ?

Vers "(...) une nouvelle politique pour sa jeunesse en ouvrant les locaux à tous." Tous, vraiment ? Sauf les adhérents de la CGT, bien sûr ! Qui seront les suivants demain ?

Aubagnaises, Aubagnais, soyez vigilants : sous les larges bords de son chapeau, l'adjoint à la culture cache de bien noires idées.

Jean-Jacques Maly
Démocrate et homme de convictions

Articles récents

  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière dans l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même,irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de son neveu Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • Des vœux mais pas pour tous les Aubagnais +

    Qui l'eût cru ? de mémoire d'Aubagnais jamais une telle atteinte à la liberté n'avait existé. Mais Gazay l'a fait : fermer la porte de l'Espace des Libertés aux Aubagnais venus lui dire qu'ils n'étaient pas d'accord avec lui. Lire la suite
  • Que veut-on nous cacher ? +

    Depuis Edmond Garcin, la ville d'Aubagne a toujours mis à disposition de toutes les Aubagnaises et de tous les Aubagnais les comptes rendus intégraux des débats aux réunions du conseil municipal. Ce n'est plus le cas depuis mars 2016. Lire la suite
  • Le Borsalino ! +

    Le Borsalino ! Le Borsalino est un chapeau de luxe en feutre, signe des plus grands mafieux aux histoires sombres ayant fait les beaux jours de la prohibition durant les années 30. Il a donné son nom à un film réunissant deux stars du cinéma français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo. Tiré du Lire la suite
  • 1