Un vendredi soir sur la terre


 

Une analyse réflexive, partielle... partiale, de la soirée conférence et intelligence que l'Appel des Cent, Pouce la Paix ! et le Cercle de l'Harmonie ont organisé à Aubagne. Jean-François Bernardini nous a fait partager sa pensée après un passage marquant dans la journée par le Lycée Joliot-Curie. Nous étions très nombreux à Agora ce vendredi 9 décembre pour savourer ce moment de respiration.

« Non-violence », ça commence par « non » !

Savoir dire non, c’est une urgence.

Non au simplisme bestial d’une violence complètement inscrite dans notre vie et dans la société et ça commence dès l’enfance et l’adolescence. Cela prend corps au collège et au lycée à l’instar de l’état du monde.

Non à l’acceptation des violences individuelles et collectives.

Non au raccourci assassin qui ravage la planète et n’a jamais fait progresser l’humanité : légitimer la violence pour répondre à une violence reçue, qu’elle soit individuelle ou collective. Ainsi, viennent à notre esprit les spirales de guerre qui ne résolvent rien et ne laissent derrière elles que dégradations, tristesse, mort, et désolation. Œil pour œil, dent pour dent ? Chacun-e peut trouver un exemple de la stérilité de ce qu’on peut qualifier de vengeance plutôt que de justice rendue…

Non à ce système qui rime avec les puissants de ce monde tout marchand.

Non à ceux qui commercialisent armes, caméras de vidéosurveillance, marché juteusement honteux et raillent, méprisent celles et ceux qui le refusent ou simplement le subissent. A quel moment sommes-nous les plus dignes ? Lorsqu’on a écrasé son ennemi ou lorsqu’on a tenu avec ses arguments et son intelligence sans violence mais avec courage ?

 

Et si on disait OUI ?

Oui au pari du progrès de l’humanité, sa capacité de penser plutôt que de réagir bestialement.

Oui aux dons mutuels, à la générosité et à la BIENVEILLANCE.

Oui aux armes d'instruction massive.

Oui à la complexité du désamorçage des grenades et des bombes matérielles ou spirituelles sans revoir à la baisse les exigences du respect et des droits.

Oui à la parole qui redonne vie au bien, à la solidarité, à l’égalité, à la fraternité, à la parité et à la liberté.

C’est un combat, une lutte ! Des mots guerriers qu’il nous faut intégrer dans ce qu’il faut bien appeler un rapport de force pour l’instant en la défaveur des non violents.

C'est juste une question d'avenir !

Et oui au courage de cette pugnacité.

Mais qu’on soit d’accord ou pas avec ce postulat, c’est par les mots que nous faisons la différence avec l’instinct animal, la raison du plus fort, et la domination, érigés en système qu’on peut qualifier et nommer capitalisme, libéralisme ou autrement selon d’où l’on vient et qui l’on est.

L’éducation est au cœur de l’alternative à la violence et c’est par là qu’a décidé de commencer Jean-François Bernardini qui sillonne la France dans les établissements scolaires.

Il est bien inspiré car on a besoin de voir (et de son île, il le voit !) à quel point l’impasse et les problèmes  sont les maîtres mots, ignorant lamentablement la recherche de solutions.

Et l’on sait aussi que rien ne sera possible sans espoir.

Or l’espoir ne surgit qu’à partir du moment où l’on décide de ne plus accepter l’inacceptable,  de créer les conditions d’une envie, celle de retrouver le chemin de notre essentiel : l’émancipation.

De la Corse à la Lybie, d’Aubagne à Soweto, de Quito à Columbine, d'Alger au Vietnam…

Alors, on essaie ?

 

Magali Giovannangeli 

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies aimeraient voyager +

    Les mamies aimeraient voyager Nos mamies aimeraient bien aller voir du pays. Oh pas bien loin, aller au moins pratiquer leur distraction favorite dans Lire la suite
  • Les mamies : y a plus dégun ! +

    Les mamies : y a plus dégun !   Nous sommes devant un changement de civilisation, toutes nos têtes bien pensantes l'affirment. Où va nous mener ce monde Lire la suite
  • Le rami des mamies : il vaut mieux se soigner +

    Le rami des mamies : il vaut mieux se soigner Les mamies s'étonnent de ne parler que d'événements nationaux. C'est que l'actualité aubagnaise n'est pas très dense. Et pourtant il Lire la suite
  • Les Mamies vous présentent leurs voeux +

    Les Mamies vous présentent leurs voeux   En cette période de présentation des vœux, les Mamies devaient, avec un peu de malice, exprimer naïvement ce qu'elles Lire la suite
  • Les mamies à confesse +

    Les mamies à confesse   L'année 2018 sera sociale ou ne sera pas. C'est du moins ce que laisse entendre les commentateurs zélés au Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Astérix et la Transitalique +

    Astérix et la Transitalique Ils n'ont pas besoin de nous pour vendre des exemplaires mais il me semblait intéressant d'aborder la sortie de ce Lire la suite
  • Corruption et politique : rien de nouveau ? +

    Corruption et politique : rien de nouveau ? Dans ce livre, l'auteur revient sur un enjeu majeur de notre démocratie : la corruption des politiques. Son raisonnement s'appuie sur Lire la suite
  • Sur la télévision +

    Sur la télévision   Lorsqu'on lit Pierre Bourdieu aujourd'hui, on peut avoir la désagréable impression qu'il enfonce des portes ouvertes, qu'il résume dans Lire la suite
  • Les vieux fourneaux tome IV +

    Les vieux fourneaux tome IV   Une série qui devient culte dans le monde de la bande dessinée francophone. Une bande de vieux, sans doute Lire la suite
  • La désobéissance civile +

    La désobéissance civile C'est un livre qui commence mal, très mal, par ces mots : "Le meilleur gouvernement est le gouvernement qui gouverne le Lire la suite
  • 1
  • 2

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Même Muselier se moque du Val'Tram +

    Vendredi 16 février, Muselier, président du Conseil régional, organisait une grande cérémonie devant la presse en présence du maire de Marseille et des 6 président.e.s des territoires de la métropole Aix-Marseille-Provence. C'était l'occasion de faire connaître les subventions "offertes" par la Région à la Métropole. Nous y étions. Parmi de Lire la suite
  • Le conseil départemental réduit son aide à l'épicerie sociale +

    Dans sa séance du 9 février 2018, la commission permanente du Conseil Départemental a décidé de réduire d'un tiers la subvention pour l'épicerie sociale d'Aubagne (12 000€ en 2017; 8 000€ en 2018). Cette "épicerie sociale", dénommée à sa naissance "L'atelier de Mai", a été ouverte le 14 octobre 2010. Lire la suite
  • Jo Bonnel : un grand monsieur +

    C'est avec une grande peine que nous venons d'apprendre la disparition de Jo Bonnel, lui qui a marqué le sport national et le sport aubagnais. Joseph Bonnel est né le 4 janvier 1939 à Florensac dans le département de l’Hérault. Il débute comme footballeur amateur dans ce club, mais très Lire la suite
  • Conseil de Territoire : le bal des faux culs +

    Ainsi, on allait voir ce qu’on allait voir… On se souvient que lors du comité de pilotage du lundi 29 janvier, le vice président de la Métropole Jean-Pierre Serrus, à la grande joie de Gérard Gazay, maire d’Aubagne, avait rejeté le plan de financement du Valtram proposé par Façonéo. Lire la suite
  • Ville d'Aubagne : discrétion sur le numérique +

    Le 8 février dernier, "Ville Internet" a dévoilé le nouveau palmarès 2018 des territoires labellisés Villes et Villages Internet. Lire la suite
  • L'insulte +

    Un film remarquable ! L’action se passe au Liban : Toni est garagiste, honnête, intègre, Yasser est chef de chantier, efficace et respecté. Un incident de la vie quotidienne les oppose, une insulte est proférée et l’engrenage de la violence se met en route. L’un est chrétien, l’autre est palestinien et la Lire la suite
  • Mèfi en direct du Tour de La Provence +

    En Ligue 1, l'équipe du Quatar fait le minimum, bat Toulouse 1 à 0 (but de Neymar) et se retrouve avec 12 points d'avance sur le second à 13 journées de la fin. De son côté, Monaco donne la leçon à Angers (0 à 4) et récupère la deuxième place Lire la suite
  • 1