MJC : suite mais pas encore fin


gazay ma tuer

Gazay a choisi l'autre organe municipal, La Provence, pour annoncer son arrêt de mort à la MJC.

L'association, véritable institution aubagnaise, ses adhérents, son comité de soutien ont appris la nouvelle dans les colonnes du seul journal ayant grâce aux yeux de l'exécuteur des hautes œuvres du territoire aubagnais. On le connaissait menteur, on ne savait pas encore qu'en plus il était lâche.

Cela faisait pourtant trés longtemps que le conseil d'administration de la MJC lui demandait à quelle sauce il allait être mangé. Après maints atermoiements, l'édile, caché derrière du papier, a rendu son verdict : le pouce est dirigé vers le bas.

Aura-t-il le dernier mot ? Ce n'est pas encore sûr. Il a déjà reculé. Ce fut le cas pour l'Espace des Solidarités Ambroise Croizat. C'est aussi le cas pour les rails dans Aubagne. il cède là à la présidente Barthélémy qui elle non plus n'est plus à une giration près. Aubagne pays des girouettes en Provence !

Le comité de soutien de la MJC appelle à la résistance 

Tout d'abord il donne rendez-vous lundi 12 décembre à 18h, à la MJC : "on a besoin de tous les soutiens de la MJC !".

Et puis le conseil municipal du 13 décembre devra rassembler le plus de monde possible, comme ce fut le cas lors d'un mémorable conseil à Agora où les élus de droite n'en menaient pas large face aux revendications des agents du service public du territoire aubagnais qui refusaient la privatisation de la cuisine centrale. Il faudra, à cette occasion, faire preuve de plus de hargne que lors du dernier conseil au Bras d'Or où Gazay s'était joué du ton poli des représentants de la MJC.

Pour cette occasion, munissez-vous d'une épingle à nourrice, le logo de la MJC sera distribué à tous les soutien pour être épinglé sur leur poitrine, là où le cœur bat.

Le combat, non violent bien sûr, continue !

Benoit Jancet

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • L'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a rencontré l'Agence Régionale de Santé +

    Mercredi 21 juin, l'intersyndicale de l'hôpital d'Aubagne a été reçue par l'Agence Régionale de Santé. Les organisations syndicales ressortent de cet entretien très amères, mais déterminées à ne rien lâcher. Nous avons décidé de vous faire connaitre l'intégralité de leur réaction que vous pouvez lire ci-dessous. Lire la suite
  • Crèche à Aubagne : c'est la Sodexo qui va gérer +

    Tout le monde se souvient que dans la mandature précédente, l'équipe Fontaine avait lancé un projet de "Cantou partagé", c'est à dire une résidence intergénérationnelle dont quelques places réservées aux malades atteints de la maladie d'Alzheimer, une crèche et des espaces communs. Lire la suite
  • Mèfi : changement de stratégie de Gazay et de son équipe +

    Dans le paysage médiatique aubagnais, Mèfi (avec un accent grave !) est devenu incontournable. Pas seulement grâce au nombre de ses lecteurs qui ne cesse de grandir de mois en mois, mais aussi parce qu'on y trouve les informations que tout le monde cherche. Lire la suite
  • AJJ / AGG de juin confirme les informations de Mèfi +

    Nous avons déjà eu l'occasion de montrer et démontrer comment depuis maintenant plus de deux ans, AJJ/AGG, le magazine mensuel de la propagande municipale, tentait, à chaque parution, de répondre aux informations de Mèfi, sans jamais le nommer. Lire la suite
  • Eau des Collines : danger ! +

    Notre dernier article concernant notamment la gestion du personnel de cette société (publique ?) faisait part de plusieurs licenciements (6) survenus dans une période récente. Lire la suite
  • Ce qui nous lie +

    Ce qui nous lie Trois frères et sœurs se retrouvent, à la mort de leur père, dans leur propriété vinicole, au cœur de la Bourgogne.  Ce qui nous lie, c’est la vie simple et compliquée d’une famille qui se rassemble, qui s’aime et qui est confrontée aux difficultés de l’existence. Film tourné sur quatre Lire la suite
  • ZAC des Vigneaux à Cuges : Destrost et sa majorité persistent et signent +

    La cheffe du gouvernement britannique Thérésa May  a déclaré après avoir provoqué des élections catastrophiques pour son parti : « je vous ai mis dans le pétrin, mais je vais vous en sortir ». Pour Bernard Destrost  et sa majorité, ça devient : « je vous ai mis dans le pétrin, et je ne suis pas Lire la suite
  • 1