Gazay liquide la MJC !


gazay mjc rip

Depuis son élection en 2014, le maire Les Républicains d’Aubagne asphyxie chaque année un peu plus la MJC d’Aubagne, à coups de diminutions drastiques de subventions et de suppressions de personnel mis à disposition par la ville. Les locaux seront également récupérés par la Ville en juin 2017.

En cette fin d’année 2016, il s'apprête à porter l’estocade à l’occasion du conseil municipal du 13 décembre prochain. Lors de cette séance, le budget primitif 2017 sera adopté et avec lui les subventions allouées aux associations pour l’année à venir. Celle de la MJC s’élèvera (ou plutôt s’effondrera !) à 290 000 euros contre 500 000 euros l’an dernier et 620 000 euros en 2014.

Gazay va tenter d’enfumer les Aubagnais en annonçant que les ateliers de la MJC seront « municipalisés » en juillet prochain et que ce montant drastiquement réduit permet de couvrir le 1er semestre. Il fera semblant d’oublier que la MJC-L’Escale c’est aussi une salle de spectacles et qu’il ne prévoit donc aucun financement pour les spectacles du second semestre. Lui qui nous a habitué à une gestion « à la petite semaine », a-t-il seulement prévu dans ce budget les sommes pour le fonctionnement des ateliers du second semestre ?

Que ce soit le cas ou pas, peu lui importe, car derrière le prétexte financier (elle a bon dos la dette !), il n’a qu’un objectif : faire disparaître la MJC et sa mission d’éducation populaire.

Cette mission qui, depuis plus de 40 ans, mêle étroitement : ateliers d’amateurs, débats citoyens, dispositifs d’aide à la création locale, accompagnement des nouveaux talents et programmation de qualité… c’est elle que le maire d’Aubagne veut liquider aujourd’hui !

Redha Romani

 

 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Caméras : deux platanes de plus abattus sur Foch ? +

    Pour obtenir une visibilité suffisante pour les caméras de vidéosurveillance, un platane, en parfait état, a été abattu sur le cours Foch. Les services municipaux tentent d'en effacer toutes les traces restantes. Il semble que ce ne soit pas fini. Gazay a demandé d'aller plus loin et de faire "place Lire la suite
  • Des élus de gauche à l'offensive +

      Au lendemain du premier tour de la présidentielle 2017, les élus communistes ont tenu à faire entendre leur voix. Magali Giovannangeli, Hélène Lunetta et Daniel Fontaine se félicitent du résultat, même si leur candidat, Jean-Luc Mélenchon n'a pas été qualifié pour le second tour. Lire la suite
  • Des chiffres pour un maire arrogant et clanique +

    Le 1er tour des élections présidentielles a eu lieu dimanche 23 avril. C'est l'occasion d'examiner, avec prudence, quelques résultats sur Aubagne depuis 2014 et le changement de majorité municipale. Lire la suite
  • Dans tous les cas, il faudra des députés Mélenchon +

    Une députée France Insoumise pour représenter Aubagne-La Ciotat dans la prochaine Assemblée Nationale ? Une candidature commune à tous les électeurs de Jean-Luc Mélenchon et au-delà ? Il y a six mois à peine, la chose paraissait impossible, tant le député LR Deflesselles semblait assuré d'une victoire facile, comme son candidat Fillon. Lire la suite
  • Les Chroniques du Règne de François II +

    Le Roi est mort ! Vive le Roi ! Enfin, presque. L'image circule depuis quelques heures. François Hollande, les mains dans le dos, admire son œuvre. A la télévision, deux visages illuminent péniblement la pénombre de la pièce lugubre, dans des tons de crépuscule qui ne sont pas sans rappeler le tableau Lire la suite
  • On va regretter Caroline +

    Depuis le 1er janvier, la ville d'Aubagne a une nouvelle directrice des ressources humaines (DRH). Bien sûr elle vient de Marseille, avec un gros salaire, comme tous les cadres que recrute Gazay depuis 3 ans. Lire la suite
  • Le 66, c’est le Restaurant du Parc !! +

    Le 66, c’est le Restaurant du Parc !! Un rappel mythique de la grande route américaine, pour ce restaurant niché dans les tendres vallonnements du Parc Jean Moulin. Un décor idyllique. Des enfants qui jouent au loin, des amateurs de Taï chi qui font tout ce qu’ils peuvent pour réunir le ciel et la terre dans un écrin Lire la suite
  • 1