La fresque Martin Luther King à l'abandon


lutherking 01

En 2008, Banga, Mam et de jeunes graffeurs aubagnais réalisaient une fresque de 65 mètres de long, sur le mur de l'hôpital, au carrefour entre l'avenue Simon Lagunas et celle des Soeurs Gastine.

Cette fresque est une illustration artistique du célèbre discours "J'ai fait un rêve" de Martin Luther King, ce révérend américain, assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, inlassable militant non violent pour les droits civiques des noirs, pour la paix et contre la pauvreté. Le carrefour, depuis, a été nommé "Le carrefour Martin Luther King", la station de tramway aussi.

Jusqu'en mars 2014, cette oeuvre d'art fut preservée avec beaucoup de soins par les services de la ville. Depuis près de trois ans, plus rien. La fresque se dégrade, des pans entiers disparaissent, aucun effort d'entretien minimum n'est réalisé. Cela laisse une entrée de ville d'Aubagne à l'image de certains quartiers marseillais, à l'abandon.

lutherking 02                                                                                                 

Mieux que ça, depuis plus d'un an, on y a installé une construction modulaire pour la vente d'appartements par un groupe privé. Sur un quart de sa surface, ce graph original et symbolique est totalement caché par des panneaux publicitaires à la gloire d'un promoteur.

Mais Gazay n'a rien à faire d'Aubagne, de Martin Luther King, de la paix, de l'oeuvre d'artistes locaux. Dans ce secteur, il annonce vouloir construire un palais des congrès (alors que cela va coûter plusieurs millions d'euros et qu'il y en a déjà un avec Agora) mais qui cache, en fait, sa volonté de faire une immense opération immobilière qui va profiter exclusivement aux grands groupes financiers et à ceux de la construction.

 "Main basse sur la ville", c'est sur les écrans du bureau du maire.

Antoine Monticellu

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Mangez-le si vous voulez +

    Mangez-le si vous voulez C'est une histoire de l'humanité. La preuve que nous pouvons être ce que les temps de paix nous dictent d'être Lire la suite
  • Inconnu à cette adresse +

    Inconnu à cette adresse Tout commence par un échange de courrier banal. Deux hommes, intimement liés par leur histoire familiale et un commerce commun, Lire la suite
  • La Bible des Anars : Anthologie des grands textes de l'anarchisme +

    La Bible des Anars : Anthologie des grands textes de l'anarchisme Oyez ! Oyez ! Braves gens, venez balayer une idée reçue : l'anarchisme n'est pas le désordre, le chaos ni la chienlit ! Ce Lire la suite
  • 1

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • "Engagements pris, engagements non tenus" : la vérité sur le bilan Gazay +

    Le maire a fait distribué dans tous les foyers aubagnais une brochure intitulée "Engagements pris, engagement tenus". Jusqu'à la fin octobre, tous les jours, nous allons analyser et commenter ses affirmations. Lire la suite
  • Marche blanche : les chiffres +

    Samedi matin, le comité de défense de l'hôpital public d'Aubagne a organisé une manifestation contre la liquidation du service de réanimation : une marche blanche. La Marseillaise et Mèfi annoncent dans leurs commentaires "Près de 500 personnes". France 3, insistant sur le caractère réussi de l'initiative, souligne "Plusieurs centaines de participants". Lire la suite
  • Interview de Deflesselles +

    Le vendredi 10 octobre, Bernard Deflesselles, député de la 9e circonscription des Bouches du Rhône, est interviewé par La Provence. On y apprend, entre autre, qu'il est devenu "un élu de proximité". Mais on ne sait toujours pas le salaire de son épouse qu'il a embauchée comme assistante parlementaire pendant Lire la suite
  • Gazay et le mensonge +

      Gazay au conseil de quartier de Saint Mitre du 17 octobre : "Depuis que nous sommes arrivés nous imposons à tous les constructeurs 2 places de parking en sous sol par logement". L'œil de Mèfi a vérifié : Terracotta en centre ville, 46 logements, 74 places, soit 1,6 ; Le Major, entrée Lire la suite
  • Valtram : le silence des Gazay +

    Annonce de l'absence d'investissement pour le Valtram sur le budget 2018 de la métropole; déclaration du député de la 10ème circonscription jugeant ce projet dépassé; phasage des travaux qui s'arrêtent à Roquevaire ... Gazay et aucun de "ses" élus n'interviennent ni publiquement, ni au conseil de territoire. Seraient-ils contre le Valtram Lire la suite
  • Valtram : calendrier +

    Sur le site du Valtram, sous le titre périlleux "Les travaux, c'est parti", un calendrier est publié : - juin 2015, concertation publique - juillet 2015, bilan de la concertation- 2017, Déclaration d'Utilité Publique- fin 2017, fin des travaux à Aubagne- fin 2019, premiers essais et mise en service. Quelqu'un peut-il remettre à jour Lire la suite
  • Dossier sur la dette d'Aubagne : est-elle si démesurée ? (3e partie) +

    Un montant de 160 millions d'euros, des annuités de 13 millions, un remboursement sur plus de 30 ans, Aubagne dans les 5 ou 10 villes les plus endettées de France, des chiffres qui affolent et qui font peur. Mais est-ce si dramatique que cela ? Lire la suite
  • 1