La fresque Martin Luther King à l'abandon


lutherking 01

En 2008, Banga, Mam et de jeunes graffeurs aubagnais réalisaient une fresque de 65 mètres de long, sur le mur de l'hôpital, au carrefour entre l'avenue Simon Lagunas et celle des Soeurs Gastine.

Cette fresque est une illustration artistique du célèbre discours "J'ai fait un rêve" de Martin Luther King, ce révérend américain, assassiné le 4 avril 1968 à Memphis, inlassable militant non violent pour les droits civiques des noirs, pour la paix et contre la pauvreté. Le carrefour, depuis, a été nommé "Le carrefour Martin Luther King", la station de tramway aussi.

Jusqu'en mars 2014, cette oeuvre d'art fut preservée avec beaucoup de soins par les services de la ville. Depuis près de trois ans, plus rien. La fresque se dégrade, des pans entiers disparaissent, aucun effort d'entretien minimum n'est réalisé. Cela laisse une entrée de ville d'Aubagne à l'image de certains quartiers marseillais, à l'abandon.

lutherking 02                                                                                                 

Mieux que ça, depuis plus d'un an, on y a installé une construction modulaire pour la vente d'appartements par un groupe privé. Sur un quart de sa surface, ce graph original et symbolique est totalement caché par des panneaux publicitaires à la gloire d'un promoteur.

Mais Gazay n'a rien à faire d'Aubagne, de Martin Luther King, de la paix, de l'oeuvre d'artistes locaux. Dans ce secteur, il annonce vouloir construire un palais des congrès (alors que cela va coûter plusieurs millions d'euros et qu'il y en a déjà un avec Agora) mais qui cache, en fait, sa volonté de faire une immense opération immobilière qui va profiter exclusivement aux grands groupes financiers et à ceux de la construction.

 "Main basse sur la ville", c'est sur les écrans du bureau du maire.

Antoine Monticellu

Articles récents

  • Cuges: Guignol est de retour +

    S’il existait une rubrique théâtre dans Mèfi !, les séances du conseil municipal de Cuges les Pins tiendraient le haut de l’affiche. Et ceux qui ont assisté à la représentation de lundi  soir n’ont pas été déçus. Lire la suite
  • Réenchanter la ville ! +

    Un voeu pour 2017 ? Réenchanter la ville ! Voilà l'une des petites phrases écrites ce 15 janvier au Cercle de l'Harmonie à l'occasion des alter-voeux organisés conjointement par l'association Aubagne à venir et par les élus d'opposition. Lire la suite
  • Rencontre débat sur le thème de la mobilité métropolitaine +

    L'Agenda de la mobilité métropolitaine a été présenté mi-décembre 2016. Il balaye une longue période à venir où nombre de projets sont proposés et programmés. Rencontre débat le 21 janvier à 14h à La Penne sur Huveaune. Certes beaucoup de ces projets sont intéressants pour ne pas dire indispensables. Nous pensons, en Lire la suite
  • Manchester by the sea +

    Manchester by the sea Manchester by the sea c’est l’histoire de la famille Chandler. Elle habite Manchester, une petite ville côtière de l’est des Etats Unis. Lee (Casey Affleck) est technicien polyvalent dans l’entretien d’immeubles ; replié sur lui-même, irascible, il porte un lourd secret. A la mort de son frère, il devient tuteur de Lire la suite
  • Gazay / Barthélémy : la rupture ! +

    Tout le monde sait depuis les élections municipales de 2008 que Gazay et Barthélémy se haïssent. En 2014, leur alliance de circonstances n'avait pour but que de battre l'équipe de Daniel Fontaine pour se partager les postes et les indemnités qui vont avec. La mairie pour Gazay, l'Agglo pour Barthélémy. Lire la suite
  • De bons résultats pour nos équipes ce week-end +

    L'AFC n'a pas pu participer à la fête, mais tous les résultats de ce week-end sont bons et porteurs de perspectives encourageantes. Lire la suite
  • Pépinières d'Artistes : FuzzyLogic lauréat 2017 +

    La Pépinières d'Artistes est une spécificité aubagnaise créée à une époque où il était de bon ton d'aider les jeunes créateurs. Ce "dinausore" a survécu aux diverses coupes sombres qu'a subies la culture ces dernière année et c'est une très bonne chose. En 2017, elle récompense FuzzyLogic, un artiste électro Lire la suite
  • 1