Histoires de santons


histoire de santons

Les 3 et 4 décembre va avoir lieu à Aubagne ce qu'on appelait, jusqu'ici, "La biennale de l'Art Santonnier" et qui s'appelle désormais "La fête du santon".  Sans doute cela fait plus populaire, c'est dans l'air du temps. Sans doute aussi, cela reprend une terminologie plus traditionnelle, ce n'est pas moins dans l'air du temps.

C'est l'occasion de raconter de petites histoires de santons. La première historiette, c'est celle d'une présidente du territoire qui a décidé de punir les artisans qui ne sont pas venus à la foire d'été. Ils n'ont pas pu choisir leur stand contrairement à celles et ceux qui ont exposé en juillet et août. Ils ont pris les stands qui restaient, après un tirage au sort. Avec la bénédiction du président de l'association des céramistes et santonniers.

Le mot bénédiction nous permet d'évoquer la deuxième historiette. Le jour de l'inauguration, dans la plus pure tradition laïque de l'utilisation de l'espace public, le curé est venu "bénir les stands"1. Les céramistes et santonniers avaient reçu un courrier pour leur demander s'ils étaient d'accord. Certains ayant refusé, le maire ne leur a pas rendu visite, comme cela se fait "traditionnellement". Qu'il est loin le temps où Gazay prenait Edmond Garcin en exemple comme le "maire de tous les Aubagnais".

Nous aurons, peut-être, l'occasion de revenir sur "La fête du santon", mais d'ores et déjà, il faut savoir que les plus grands ateliers marseillais ne seront pas présents. Deux raisons à cela : l'accueil déplorable et la piètre qualité de l'édition 2014 ; mais aussi un profond désaccord avec le président de l'association aubagnaise. Les Marseillais veulent promouvoir un label "santon de Provence". Mais, à Aubagne, le président des céramistes et santonniers et la famille Amy (la même que l'adjoint à l'a-culture ?) ont leur production qui se fait au Maghreb. Et le label, ils n'en veulent pas.

"Aubagne... en Provence" qu'il disait.

Antoine Monticellu & Diego de la Vega

 

1 - Rappel (Conseil d'Etat du 9/11/2016) : "Le Conseil d'Etat juge que l'installation temporaire d'une crèche de Noël par une personne publique dans un emplacement public est légale si elle présente un caractère culturel, artistique ou festif, mais non si elle exprime la reconnaissance d'un culte ou marque d'une préférence religieuse".

LE RAMI DES MAMIES

  • Les mamies à confesse +

    Les mamies à confesse   L'année 2018 sera sociale ou ne sera pas. C'est du moins ce que laisse entendre les commentateurs zélés au Lire la suite
  • Une brève des Mamies +

    Une brève des Mamies Mamie Rabelle - Vous avez reçu vos retraites complémentaires ? J'ai 15€ en moins ! Mamie Cadot - Moi je viens de voir que Lire la suite
  • Le rami des mamies : Le Retour En Moyen-âge +

    Le rami des mamies : Le Retour En Moyen-âge   Nous pouvons constater les premières concrétisations de LREM (Le Retour En Moyen-âge). Il suffit quelquefois d'une petite étincelle. Nos Mamies Lire la suite
  • Les mamies: Féministes ou pas ? +

    Les mamies: Féministes ou pas ? Elles sont âgées, mais encore vertes pour des mamies. Se voudraient-elles immortelles comme nos académiciens ? Tout en faisant leur rami Lire la suite
  • Tout n'est pas blanc ou noir +

    Tout n'est pas blanc ou noir   Devant la triste actualité, nos mamies sont étonnées des commentaires qui inondent les médias. Deux grandes personnalités viennent de Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

DES LIVRES À DÉCOUVRIR

  • Astérix et la Transitalique +

    Astérix et la Transitalique Ils n'ont pas besoin de nous pour vendre des exemplaires mais il me semblait intéressant d'aborder la sortie de ce Lire la suite
  • Corruption et politique : rien de nouveau ? +

    Corruption et politique : rien de nouveau ? Dans ce livre, l'auteur revient sur un enjeu majeur de notre démocratie : la corruption des politiques. Son raisonnement s'appuie sur Lire la suite
  • Sur la télévision +

    Sur la télévision   Lorsqu'on lit Pierre Bourdieu aujourd'hui, on peut avoir la désagréable impression qu'il enfonce des portes ouvertes, qu'il résume dans Lire la suite
  • Les vieux fourneaux tome IV +

    Les vieux fourneaux tome IV   Une série qui devient culte dans le monde de la bande dessinée francophone. Une bande de vieux, sans doute Lire la suite
  • La désobéissance civile +

    La désobéissance civile C'est un livre qui commence mal, très mal, par ces mots : "Le meilleur gouvernement est le gouvernement qui gouverne le Lire la suite
  • 1
  • 2

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Imposture : CSG et Taxe d'Habitation +

    Macron ,Castaner et consorts, nos Pinocchios nationaux, répondent sans vergogne aux médias que notre pouvoir d’achat sera augmenté en 2018 pour des millions de personnes. Le cas de notre foyer après simulation sur le "site d’impots.gouv" démontre l’inverse : taxe d’habitation 2017, 2327 € , nous attendons toujours la baisse de 15% promise par Gazay. Revenu imposable Lire la suite
  • Cuges: les élus de la majorité penchent sérieusement vers la droite extrême +

      Lors du conseil municipal du 18 décembre, perdue dans une délibération concernant le règlement de la cantine scolaire, une phrase en apparence anodine prévoit « la fin des repas spéciaux ». Lire la suite
  • Les Alters font leurs vœux +

    Mercredi 17 janvier avait lieu la conférence de presse pour annoncer les vœux du groupe d'opposition Aubagne Alternative Citoyenne et Ecologiste et de l’association Aubagne à venir. Lire la suite
  • La colère de M. Bacchio, restaurant le 3 Farfalle +

    M. Bacchio, l'un des propriétaires du restaurant "Le 3 Farfalle", place Joseph Rau, ne décolère pas devant le refus persistant de la mairie de lui accorder l'autorisation d'une terrasse couverte. Lire la suite
  • De l'eau pour tous +

    Le 8 janvier, le quotidien La Provence faisait connaître à ses lecteurs l'existence d'un Aubagnais qui habitait au croisement des Arnauds et de Longuelance et qui ne bénéficiait pas de la distribution de l'eau potable. Lire la suite
  • La Font de mai saccagée en 2018 ? +

    Souvenons-nous que la création de ce domaine public de 97 hectares inauguré en 2007 avait fait l'objet de nombreuses réunions de concertation et se donnait comme objectifs la protection de la colline, l'accès à tou-te-s les habitant-e-s pour y randonner, découvrir la faune, la flore et le patrimoine... Qu'en est-t-il Lire la suite
  • L'art de distiller du poison +

    A la lecture d'un journal local le Samedi 6 Janvier 2018, un article signé du correspondant Aubagnais m'a mis mal à l'aise. Lire la suite
  • 1