Caché dans son buisson de lavande Cyrano sentait bon la lessive


cyrano dautremer

Depuis de nombreuses années, le Festival du livre et de la parole d’enfant offre aux plus petits comme aux plus grands un moment d’enfance. Ce rendez-vous s’est inscrit au fil des ans dans l’agenda des manifestations jeunesse comme un incontournable, tant pour la qualité des auteurs invités que pour l’ensemble des manifestations qui ont ponctué ces quatre journées. La scène du Comoedia a une fois de plus livré une pépite en nous offrant une adaptation du Cyrano de Bergerac d’Edmond de Rostand magnifiquement revisité. Cyrano a enjoué et parfumé le théâtre d’Aubagne samedi et dimanche après-midi.

Le classique de la littérature française nous a ici été livré au travers d’une adaptation de l’œuvre par Taï-Marc Le Thanh, présent cette année sur le salon, et scénarisée par Rebecca Dautremer, dessinatrice qui avait elle-même été l’invitée de Grains de sel il y a quelques années. Cyrano, publié en 2005, présentait une histoire très librement inspirée de l’original publié plus de cent ans avant (1898). Le héros toujours amoureux de sa cousine Roxanne trouve des traits et des postures bien plus japonisants, plaçant la petite ville de Dordogne aux portes du temple de Kyoto. Ses couleurs sont donc bien plus pastel mais sa prose toujours aussi poétique.

La compagnie « Hecho en casa » – littéralement « fait maison » - a su transformer en de véritables estampes japonaises réelles les planches de dessins de R. Dautremer. La poésie est enrichie par de véritables chorégraphies scéniques. Trois comédiennes, narratrices à trois voix, ont ainsi joué les rôles de Cyrano, Roxanne et du beau mais sans esprit Christian. Dans un décor jouant des ombres chinoises et de la nature avec une grande simplicité, les trois femmes plongent le spectateur dans un émerveillement total (voir le teaser ici). Le succès est tel qu’à l’issue de la première représentation de samedi, les albums de R.Dautremer et T-M Le Thanh disponibles sur le salon ont tous été vendus dans l’après-midi.

Voilà une invitation à suivre le travail de cette troupe originaire du Pays basque (voir site ici). Elle reviendra en représentation dans la région avec cette même pièce fin mai-début juin 2017 (Hyères - 83). Et pourquoi pas lors du festival off d’Avignon 2017 ?

Au-delà de l’hommage rendu au talent des professionnels du spectacle, c’est aussi l’occasion de saluer le monde de la culture, et les professionnels aubagnais. Malgré des moyens en baisse constante et une vision monoculaire de l’artistique – au royaume de Pagnol, les schpountz sont rois – ils continuent de rendre possible des instants suspendus comme ceux que nous offre régulièrement Grains de Sel.

 

José Da Silva

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Conseil municipal de Cuges : Le Roi est nu +

    Fait rarissime qui traduit à lui tout seul la déliquescence de la majorité de Bernard Destrost, maire de Cuges les pins, le conseil municipal de lundi 26 juin a du être reporté faute de quorum. Seuls 12 élus de la majorité (sur 20) étaient présents, le quorum étant de 14 Lire la suite
  • Conseil de territoire inutile: la preuve ! +

    Depuis le 1er janvier 2016, le gouvernement Hollande/Valls avec l'accord du maire de Marseille, a supprimé  6 communautés d'agglomération du département des Bouches du Rhône (ici, la communauté d'agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile) pour créer une "monstropole", de 92 communes, 3173 km² et 1,83 millions d'habitants. Lire la suite
  • Les femmes et le philosophe +

    Cette semaine, Raphaël Enthoven, philosophe de son état, et accessoirement chroniqueur tous les matins sur Europe 1 dans la matinale, a abordé le "phénomène" du manspreading. Pour rappel, il s'agit de l'action d'écarter ses jambes dans les transports en commun de sorte que l'on occupe plus que son propre siège Lire la suite
  • L'intersyndicale et les élus d'opposition +

    Les élus du groupe « Aubagne alternative citoyenne et écologiste » ont rencontré l’intersyndicale de l’hôpital vendredi soir. L’échange a permis de revenir sur la déclaration éloquente et étayée de l’intersyndicale après son rendez-vous avec l’ARS (voir notre article). Ils et elles en retiennent le mépris, on les comprend ! La discussion a Lire la suite
  • Du théâtre avant toute chose +

    Depuis 2009, l'atelier théâtre Zone&Cie explore les multiples facettes du théâtre contemporain en s'attaquant chaque année à une oeuvre exigeante de ce répertoire avec beaucoup d'enthousiasme et d'énergie. On se souvient entre autres du travail original et inventif que la troupe et son metteur en scène ont réalisé par le passé sur "Jardinage humain" Lire la suite
  • Témoignage d'un salarié de la SPL "L'eau des Collines" +

    Après notre article sur les nouvelles plaques pour "L'eau des Collines", nous avons reçu ce témoignage d'un salarié qui vient de quitter cette Société Publique Locale qui n'a plus de "publique" que le nom.  Lire la suite
  • Centre ville : tout ça pour ça ? +

    En novembre 2016, dans un grand show à l'Espace des Libertés, devant un parterre choisi de 400 personnes, le maire d'Aubagne expliquait que "l'année 2017 allait être une année de grands travaux... que le centre ville serait bouleversé pour enchanter le monde... qu'Aix et Cassis nous envieraient...". Lire la suite
  • 1