C'était au temps où Aubagne s'ouvrait


hervedirosa tram

Une pleine page parue dans le quotidien "Le Monde" daté du 15 novembre et intitulée: "Di Rosa, un musée à lui tout seul", m'a inspiré quelques réflexions teintées de nostalgie. Artiste, archiviste, sociologue, ethnologue et activiste, Hervé Di Rosa est un créateur reconnu, apprécié pour son talent, son œuvre protéiforme et son ouverture d'esprit.

C'est un voyageur égaré, passé par l'Afrique du Sud et Cuba, Addis-Abeba et Seville, le Bénin et la Floride. Hervé Di Rosa a toujours lancé des "projets ouverts aux autres" ayant trop souffert par le passé de l'idée conventionnelle de l'artiste. En un mot, il est dérangeant, "bousculant", basculant, iconoclaste. Aubagne, grâce à son travail sur l'habillage extérieur du tramway, si fréquenté qu'il avive les regrets de l'amputation de son tracé, a pu profiter pleinement de l'énergie de cet artiste international qui a eu la délicatesse d'intégrer réellement les jeunes Aubagnais, non pas dans une coquille vide tel que le conseil municipal des jeunes, mais dans ce projet interactif et participatif. 

C'était le temps où la jeunesse préoccupait l'équipe municipale, une jeunesse prise en considération par des services publics accueillants, compétents et conciliants.

Aujourd'hui, la Culture pour tous est menacée au profit d'un élitisme larvé qui s'installe sournoisement dans son offre, ses tarifs et ses coupures budgétaires ciblées. En pratiquant ainsi, Gérard Gazay - toujours volontairement clivant - met en péril la cohésion sociale, le vivre-ensemble, le partage, l'écoute, la Fraternité et les échanges multiculturels.

Aubagne, même en Provence, ne se résume pas aux santons, aux fifres et à Marcel Pagnol que nous apprécions tous à sa juste valeur. C'est une ville ouverte aux autres horizons, aux autres influences - notamment méditerranéennes (pardon Mme Mélin) -, aux autres courants de pensée, aux formes artistiques diverses et enrichissantes que proposent des artistes tel qu'Hervé Di Rosa.

Investir dans la Culture pour le plus grand nombre est une priorité pour notre jeunesse et, qui sait, cela pourrait dessiller les yeux et les neurones de certains conservateurs sclérosés adeptes du tout-sécuritaire et de la vigilance zélée.

 

Andre Danchesi

 

Revoir le reportage "Hervé Di Rosa habillera le tramway d'Aubagne avec ses "René" par Lamia Coulibaly sur @Culturebox publié le 18 mai 2012.


Hervé Di Rosa à Aubagne

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR

Articles récents

  • Résolument gourmand, l’Atelier de Pauline +

    Boulangerie, pâtisserie, rôtisserie, traiteur et restauration !!! Lire la suite
  • Conseil municipal : plus de Bourse du Travail mais des indemnités pour le maire +

      Le 29 mars aura lieu la prochaine réunion du conseil municipal d'Aubagne. La foule risque d'être au rendez vous pour demander au maire de tenir ses engagements antérieurs et de faire une proposition pour maintenir la Bourse du Travail. Lire la suite
  • Vendredi 31 mars ça boulègue au Cercle +

      Le Cercle de l’Harmonie organise vendredi 31 mars à partir de 20 h, une grande soirée concert. Au programme trois formations musicales sous influence féminine. Prévente sur place au prix de 5 Euros + 1 Euros d’adhésion. Lire la suite
  • L'AFC fait du yoyo +

    L'équipe de France de foot, en battant, sans briller, le Luxembourg 3 buts à 1, continue son chemin vers la qualification pour les phases finales de la coupe de monde. La victoire de Sebastian Vettel (All/Ferrari) relance l'intérêt du championnat de Formule 1. Mercedes et Hamilton pourraient être battus ? Ferrari Lire la suite
  • Quatre FIFA par an ? +

    Le Festival International du Film d'Aubagne a débuté ce lundi 2O mars, jour du printemps. La soirée d'ouverture a été une immense réussite. Lire la suite
  • 29 mars : panique au conseil municipal +

    A l'occasion d'une entrevue avec les associations et organisations syndicales qui siègent à la Bourse du travail, Gazay a affirmé "qu'il ne voulait plus entendre parler de la Bourse du travail à Aubagne et qu'il allait engager une procédure pour obtenir l'expulsion des occupants". Lire la suite
  • Six rendez-vous avec la France Insoumise +

      Ce dimanche 18 mars, la campagne des élections présidentielles a connu son rassemblement le plus important (130.000 personnes) avec la marche organisée à Paris, pour une 6ème République, à l'initiative du mouvement France Insoumise et de Jean-Luc Mélenchon.  Lire la suite
  • 1