Elections Régionales et Aubagne

Les résultats du premier tour des élections régionales démontrent que la fissure de la Droite locale à Aubagne est bien réelle et même s'agrandit.

On s'aperçoit que l'union de La Gauche - tant regrettée -  aurait permis de battre "Les Républicains" de 6 points ; Républicains, ils n'en possèdent d'ailleurs que le nom vu leur action de casse du Service public (dont la Cuisine Centrale).

Ce n'est pas étonnant en voyant au niveau national la position pitoyable du" Ni-Ni "de leur chef de parti qui ne fait pas l'unanimité au sein de l'UDI et du Modem (fissure aussi !).

De l'espoir donc pour Aubagne si on entend la voix de la Raison dans les forces de Gauche qui auraient même pu rivaliser avec le Front National.

D'autant que la Droite Locale reste plombée par son inaction, ses mensonges en passe d'être dévoilés (ex: Le projet des Gargues abandonné ainsi que la liaison de transports en site propre (ex-Chronobus) avec à payer pour les Aubagnais les frais d'étude et de communication et les 10 à 20 millions d'euro d'indemnités réclamés par son concepteur) et l'augmentation des taxes généralisée sur le Monde du Travail !

Oui, La Gauche doit provoquer la rupture, elle doit s'en donner les moyens !

Gilles Lejeune

La fissure

J'ai assisté au Conseil Municipal d'Aubagne du 25 novembre 2015. Malgré l'éloignement voulu par la Droite locale à l'Agora, il y avait plus de monde à l'extérieur qu'à l'intérieur (élus compris).

Excédée par la casse incessante du Service Public depuis leur arrivée, cette foule exprimait son mécontentement et son attachement à la cuisine centrale. Malgré l'aide pathétique, mais en service commandé, de ses colistiers, le Maire m'a semblé aux abois et quand il a "jappé" : "on vous a menti" - quelle indécence par rapport à son action et ses promesses de campagne ! - c'est là que ça a craqué...

Mais au fait, à qui s'adressait-il ? 

-  Aux citoyens outrés qui brandissaient l'article de La Provence du 8 juin 2013 ?

- A L'UFC QUE CHOISIR qui avait dépêché 3 diététiciennes spécialisées dans la restauration qui ont attribué une note de 17,10 à la Cuisine Centrale d'Aubagne ?

- A La Provence qui avait osé publier une telle information ?

C'était tellement confus que la foule a crié à la démission !

La rupture est bien en marche.

Monsieur Lejeune

 

Le règne de l'incohérence

A la suite des évènements dans le Monde et des faits relatés dans la Presse (y compris régionale), je n'ai pu m'empêcher d'avoir des réflexions critiques sur l'action de la Municipalité et de l'Agglo actuellement en place à Aubagne.

Alors que le monde affiche son inquiétude quant au réchauffement climatique et l'invasion massive et intrusive de CO2, la Droite locale est dans le mauvais tempo : elle arrête les lignes de tram dans notre localité alors que certaines villes interdisent la voiture dans leur centre.

Deuxième incohérence, la construction immobilière (à l'image de Kauffman et consorts) est relancée (alors que décriée du temps de la Gauche) ; ce serait un bien si elle était accessible à tous et surtout desservie par des transports en commun, ce qui est peu ou pas le cas. Derniers exemples : le quartier "Bonnes Nouvelles" (Gargues), Les Passons avec la vente récente des terrains de La Colline aux oiseaux ; ce dernier quartier risque de connaître des encombrements qu'il ignorait jusqu'ici ; concernant "Les Bonnes Nouvelles", j'invite à consulter l'avis défavorable adressé à l'Agglo par l'Association Se Déplacer en Liberté (ASDEL).

Mais il ne s'agit pas seulement d'infrastructures routières, le manque réside aussi dans les équipements culturels, de loisirs ou sportifs. Ainsi où iront se baigner les résidents de La Colline aux Oiseaux ? Pas à la piscine du Bras d'Or puisqu'elle a été fermée au profit d'un hypothétique complexe commercial grandes Marques ! Cela signifie gaspillage de temps et production de CO2 pour traverser la ville jusqu'à la piscine du Charrel par ailleurs en passe d'être saturée quand les logements nouveaux de La Tourtelle seront habités (à noter qu'eux utiliseront le tramway).

Il appartient à la Droite locale d'assumer ses responsabilités et pour une fois anticiper en investissant dans un équipement public. Enfin ! Mais il est vrai que celle-ci est fort occupée à ruiner la cuisine centrale en la vendant à SODEXO et en limogeant ses employés... Le pire, c'est qu'elle sous-entend que cette société serait plus performante en produits de proximité et en produits Bio ! Un contrat écrit et une vérification périodique ne suffiraient pas à nous faire renoncer à une cuisine municipale !

Troisième incohérence, la Droite locale communique (peu) sur le Val-Tram comme si le projet était sûr d'être commencé (quel retard accumulé !) ; or la compétence Transports lui sera retirée dès 2017. Par ailleurs, ce ne sont pas les études avancées qui rassurent car il ne s'agit que d'un simple copier/coller du travail réalisé par la Gauche et où figure encore sur les documents le tracé du Tram ; à savoir encore qu'une gare de maintenance nouvelle et une station supplémentaire sont à créer... Mais chut, le Val-Tram coûte plus cher pour moins de passagers que le train-tram proposé par la Gauche !

Enfin, nul ne sait aujourd'hui à ma connaissance si la SNCF a donné son accord pour qu'un Tram utilise sa voie ferrée ?

Pour en terminer, je pourrais citer entre autres, l'incompréhension des usagers de la ligne 101 devenue ligne N° 13. Cette réorganisation a eu pour effet :

  • de priver l'accès au tramway des quartiers autour des Espillières .
  • d'interdire aux élèves du collège Lou Garlaban de s'y rendre en transport en commun en raison d'horaires et d'arrêts inadaptés.

Des réclamations ont été faites mais elles sont restées sans suite (hormis un accusé de réception).

Aubagnais, vous n'avez pas fini de cracher vos poumons !

Monsieur Lejeune 

 

 

 

 

 

Hé Rat ! Tum

Excusez-moi d'écorcher le Latin que je ne connais pas mais je n'ai pu résister à ce jeu de mots facile.

Eh oui, je croyais que Mme Barthélémy avait éradiqué les rats de la ville en souvenir d'un Conseil Municipal où elle demandait que l'ancienne municipalité (regrettée) réclame l'aide de l'armée. Maintenant qu'elle est aux commandes de la ville, qu'attend la Droite locale pour le faire ?

En effet, les rats sont encore là, à quelques mètres du Cours Foch (rue de La Fraternité) !

C'est ce que j'ai pu constater lors du circuit effectué sur les traces de feu La Course de La Colombe avec quelques 500 manifestants pour le maintien de la Fête de La Paix le 27 courant.

Ce rat, écrasé par une voiture, était sur la chaussée parmi les crottes (plutôt des bouses) qui d'ailleurs émaillaient tout le parcours.

Il n'y a pas de honte à demander de l'aide surtout quand on l'exigeait des autres !

Est-ce là le sens de la démocratie ?

Madame monsieur,

Je constate avec un effroi qu’en politique seuls les intérêts personnels et le carriérisme l’emportent. Comment voulez-vous que l’on aille voter ?

On lit par ci et par là des coups tordus, des candidatures du dernier moment et les appétits s’aiguisent et s’effondrent sur l’autel de la désignation de candidats pour la future métropole. Une question : mais où est passée la gauche ?

A longueur de journée on entend les déchirements, les trahisons et après on insiste pour que l’on aille voter. Pour qui, pour quoi ? Pour voir ce triste spectacle ?

En décembre il y aura les élections régionales. L’abstention risque d’être record. Certains partis vont essayer d’en tirer profit. Est-ce là le sens de la démocratie ?

Est-ce le pouvoir qui tourne les têtes au point de faire certaines alliances pour dégommer l’autre ? Allons du sérieux !

Je suis affligée et triste de voir ce spectacle de déliquescence, que ce soit d’un côté ou de l’autre. Où sont passés les vrais combats ? Où sont passés les hommes et les femmes qui luttaient pour un meilleur vivre ensemble ? Dites-le moi car je veux les voir.

A méditer, à réfléchir et surtout à se projeter dans l’avenir car pour l’instant c’est le présent qui gagne sur des versants peu ragoûtants.

Bien cordialement

Arimondo Rossini 

 

 

Aubagne la miraculeuse !

Voici que la Droite locale fait concurrence à la ville de Lourdes !

A la lecture de La Provence, on apprend que le projet des Gargues va se réaliser mais finis les complexes sportifs ou la ferme écologique-modèle. A part qu'il aura pris du retard mais on a l'habitude : il a fallu 30 ans pour  que Les Défensions naissent à cause de l'obstruction systématique de cette même Droite.

Un projet qui, du temps de La Gauche, mettait en péril les futurs habitants de cet îlot écologique car bâti sur des terrains inondables (même procédure que pour Les Défensions). En outre, il creusait la tombe des commerçants du centre ville car il incluait des équipements marchands nouveaux. 

Exit de tout ça maintenant, les habitants auront le pied au sec et les commerces exulteront de santé !

Pour le reste, le projet semble identique contrairement au ressenti de ce qui est écrit sauf qu'il y aura moins de logements (dont évidemment sociaux) et plus de surfaces commerciales.

En revanche, ce qui n'est pas dit dans La Provence et par la Droite locale, c'est par quoi sera desservi ce nouveau quartier puisque le Tramway a été abandonné. Il est vrai que Mme Barthélémy et M Gazay sont étrangement muets sur leur projet de Chronobus avorté et transformé en bus prioritaire et en Quid ?

Il faut s'attendre à ce que les résidents prennent leur voiture court circuitant le centre ville  et augmentant encore la pollution (cf. volkswagen et le tramway d'Aubagne). 

Donc, bonnes nouvelles, dites-vous ? Demandez aux commerçants du centre ville qui avec le Tramway, auraient pu drainer cette nouvelle clientèle ou aux automobilistes qui, aux heures de pointe, font la queue depuis le rond-point de La Bourbonne pour entrer dans Aubagne.

Monsieur Lejeune

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR