Voie de Valdonne


Non Monsieur Serrus, vice président aux transports de la métropole ! L'intérêt général, ce n'est pas Marseille ... vos propos sont très contestables !

En préambule, je précise que les phrases mises entre guillemets sont empruntées à M. Daniel Béhar, géographe et professeur à l'école d'Urbanisme de Paris.

D'abord, à mon sens, l'intérêt général est éphémère. En effet, "comment tenir compte des flux de population ? 40% des gens en moyenne auront déménagé entre 2 élections et ceux qui votent sont souvent ceux qui dorment sur place, sans forcément y vivre."

Il ne peut être un critère fiable.

Il ne faut pas négliger aussi que "l'emploi n'est plus là où résident les populations et que le e-commerce modifie de plus en plus les donnes ".

Par ailleurs, "une ville moyenne par exemple, ne se conçoit plus sans son articulation à la Métropole, avec des gens qui travaillent à un endroit et habitent à un autre".

"Un territoire ne peut être géré isolément. Il faut penser accessibilité (des Services, des Emplois), fluidité et sécurité des parcours".

Seule une voie ferrée sur un site propre le permet.

"Les Territoires vont devoir de plus en plus coopérer les uns avec les autres, fonctionner en réseau, créer des alliances".

Une liaison autoroutière n'a pas cette proximité.

Elle  ne peut répondre aux problèmes fondamentaux de la Société et surtout être utile en terme de logistique urbaine (plateformes de guichets de Services dans les Mairies) ni servir à la transition écologique.

Il faut donc irriguer les Centres-Villes des communes et des villages afin de les revitaliser.

"Aujourd'hui, les mouvements se font dans tous les sens, vers les grandes villes qui continuent à se densifier et aussi vers les zones rurales qui se repeuplent car il y a aussi des populations qui cherchent des conditions de vie plus agréables dans des environnements moins contraints".

Ce que vous proposez Monsieur Serrus, c'est un LEURRE succédant à celui du Val'Tram pour cacher les gâchis financiers  sur ce territoire de cette gouvernance de droite  tout en subtilisant les dotations au profit de la ville de Marseille.

Face à votre autoritarisme, les élus et la population vous invitent au dialogue.

Ils ont d'autres propositions : économies sur le Val'Tram ou mieux retour au Train-Tram.

Gilles Lejeune 

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR