Candide et les Primaires de La Droite


Après avoir regardé à la télévision le match de St Etienne en Coupe d'Europe le Jeudi 24 Novembre 2016, j'ai zappé maintes fois et, désespéré, je me suis noyé dans le débat des Primaires.

Euréka, la journaliste a posé une question intéressante et comme un Boudu sauvé des eaux, je m'en suis bien sorti de ce moment d'égarement... (une fois que les 2 antagonistes lui aient répondu, j'ai éteint l'écran !). Cette question et surtout les réponses m'ont permis de cogiter : elle portait sur le nombre de parlementaires siégeant en France et s'il ne fallait pas les réduire comme partout ailleurs.

Les 2 postulants, un instant embarrassés, trouvèrent vite un accord tacite en prétextant que les avantages et indemnités que percevaient ces élus relevaient d'un fantasme de La population, mais qu'ils y réfléchiraient plus tard (les Français apprécieront).

C'est vrai qu'il est plus facile et médiatique de raviver la guerre entre Fonction Publique et Privé et diminuer le nombre de fonctionnaires plutôt que celui des Parlementaires ! On détourne de plus l'attention sur les autres mesures qui font mal.

Mais un candide averti peut s'avérer un électeur éclairé qui ne croit pas qu'après un acte de courage manqué une première fois, il y aura une seconde tentative. D'autant que le "gagnant" sera redevable des voix qu'il aura reçues.

Alors, messieurs les candidats à l'élection présidentielle, sachez que la réduction du nombre de Parlementaires (avec leur accompagnement) n'est pas un fantasme mais un consensus entre tous les citoyens !

Pour la Paix et non pour la Guerre...

Gilles Lejeune

SOUTENEZ MÈFI!

Soutenir Mèfi! c'est nous aider à vous donner une information de qualité, libre de toute contingence. Le montant est libre et vous deviendrez ainsi membre de soutien de notre association.

Montant:
 EUR